https://vie-etudiante.uqam.ca/

http://www.uqam.ca/|logo_uqam_couleur-blanc.svg|UQAM, Université du Québec à Montréal|38



Université du Québec à Montréal|etudiant|http://www.etudier.uqam.ca/

Services à la vie étudiante


Chercher dans ce site


sve@uqam.ca



Favoriser la croissance post-traumatique

«Je retiens de cette expérience des éléments positifs que je veux garder dans ma vie»

Tout au long du projet, il a été question de la résilience et des composantes permettant de l’accroître. Au fur et à mesure de l’évolution de la pandémie, pour s’adapter à la situation, les différentes composantes ont tour à tour été utiles. Par exemple, depuis le retour des mesures de confinement, il est à nouveau nécessaire de s’adapter au stress de ce changement en prenant soin de nous, de faire face et de tolérer l’inconfort lié à de nouvelles incertitudes et à des émotions, possiblement quelque peu différentes que lors de la première vague. Par conséquent, il est actuellement nécessaire de demeurer flexible dans notre manière de voir les événements, et de continuer de croire en notre efficacité personnelle à passer au travers. Toutes ces composantes sont donc essentielles et constamment à réutiliser afin d’accroitre notre résilience devant cette épreuve qui se déploie devant nous.

La croissance post-traumatique

Si la résilience peut être définie comme la capacité de retrouver le fonctionnement qu’on avait avant la crise, la croissance post-traumatique quant elle, renvoie au fait qu’on puisse sortir grandi de cette épreuve! La littérature scientifique démontre bien que ce type d’expérience serait fréquent suite à des épreuves et même dans certains cas, suite à des traumatismes. Ce serait un processus continu qui nécessiterait du temps. Loin de signifier que les événements ont été bénéfiques pour la personne, c’est plutôt le traitement fait suite aux événements qui apporte les bénéfices notés.


Des gains, même dans l’adversité

Selon la littérature, il y aurait de nombreux gains sur le plan psychologique qu’on pourrait obtenir suite à une épreuve:

  • Une augmentation de son appréciation générale de la vie
  • Un approfondissement de ses relations avec ses intimes
  • Une augmentation de sa confiance en soi, en ses capacités et ses aptitudes
  • Des modifications dans ses objectifs de vie (nouveaux objectifs, nouveau sens à la vie)
  • Un questionnement spirituel plus profond ou une augmentation des questionnements sur le sens de la vie

Peut-on favoriser la croissance post-traumatique?

Suite à des épreuves bouleversantes, nous réagissons souvent en voulant donner un sens à ces événements. Certaines conditions favoriseraient cette recherche de sens pour permettre une croissance post-traumatique. En effet, il semble que le fait d’accepter les émotions liées aux événements et de ne pas tenter d’éviter l’inconfort ressenti augmente notre capacité à assimiler de que nous venons de vivre et d’accommoder nos croyances et schémas de pensées. Il devient alors possible de réfléchir à ce que cette épreuve nous apprend sur nous-même, de l’importance de nos relations aux autres, de notre philosophie de la vie et de ce que nous souhaitons changer pour l’avenir. L’épreuve met bien souvent en évidence la futilité de certains combats et l’importance de d’autres. Le passage du temps permet ce processus réflexif de déconstruction-reconstruction duquel se dégagerait le sens qui sera donné à cet événement.

Par exemple, durant la pandémie, plusieurs étudiants ont confié avoir pris conscience de l’importance de leur famille et amis et souhaité en prendre davantage soin dans l’avenir.

L’utilisation de son soutien social serait aussi très aidant, durant le processus de recherche de sens, puisqu’il permettrait à la personne de mettre en mot ce qu’elle a vécu (récit de l’épreuve) et d’échanger avec l’autre, des exemples de transformations positives face à des épreuves similaires. L’art et l’écriture à propos de ce qui a été vécu durant l’épreuve, seraient aussi de bons moyens d’accroître la croissance post-traumatique.


semaine 6

Journal de bord

journal croissance

Auto-observation

Comme la croissance post-traumatique est facilitée par la réflexion active et intentionnelle, nous vous invitons à vous questionner par rapport à votre vécu, avec l’aide des questions présentées dans votre pdfjournal de bord.

Défi

Pour clore votre démarche pour maintenir ou développer votre résilience, nous vous proposons un défi intégrateur des 6 composantes de la résilience. Même si la pandémie de la Covid-19 n’est toujours pas terminée, ce défi peut permettre de bien intégrer les premières réactions suite à l’épreuve et d’accroître la résilience pour ce qui nous attend ensuite.

N'oubliez pas que si vous ressentez un niveau de détresse qui vous inquiète, vous pouvez contacter le service de soutien psychologique des Services à la vie étudiante de l’UQAM.

Pour en savoir plus...consultez la BOÎTE À OUTILS

Retour en haut de page