https://vie-etudiante.uqam.ca/

http://www.uqam.ca/|logo_uqam_couleur-blanc.svg|UQAM, Université du Québec à Montréal|38



Université du Québec à Montréal|etudiant|http://www.etudier.uqam.ca/

Services à la vie étudiante


Chercher dans ce site


sve@uqam.ca



Déprime

Vous ressentez un «down», un manque de motivation ou un coup de cafard ? Vous avez l’impression de manquer d’énergie et d’entrain ? Vous vous sentez impatient ou maussade? Vous vivez sans doute un état de déprime.

On peut définir la déprime comme un état passager durant lequel les émotions dites « plus négatives » prennent le dessus, et cela, pendant des périodes allant de quelques heures à quelques jours.

Contrairement à ce qu’on entend parfois, l’hiver n’est pas synonyme de déprime. Certes, la diminution de la lumière du jour peut entraîner une certaine baisse du niveau d’énergie, de la fatigue ou encore une humeur plus morose et irritable.

De là à dire que c’est une dépression, c’est une autre histoire. La dépression, qu’elle soit saisonnière ou majeure, est une maladie impliquant un ensemble de symptômes beaucoup plus profonds et intenses que la déprime.

Un état de déprime peut être passager. En prenant conscience de ses indicateurs et de ses sources, vous pouvez adapter vos stratégies pour y faire face.

Comment? Voici quelques idées!

1. Identifiez les sources de déprime

Les divers événements et contextes qui font partie de votre quotidien vous amènent à vivre toute sorte de sentiments, tant positifs que négatifs. Parfois, ce qui vous affecte peut être facilement identifiable, parfois un peu moins. Il pourrait s’agir d’une accumulation de divers facteurs, petits et gros, qui finissent par vous affecter. Par exemple, une décision à prendre, un conflit, une rupture, un échec, un changement, ou même un moment de solitude sont autant d’éléments pouvant entraîner du découragement, de la tristesse ou de la déprime.

Le contexte peut aussi avoir un impact sur votre humeur. Par exemple, l’hiver avec son manque de lumière, la sédentarité, l’ennui, la fatigue peuvent mener à la déprime ou accentuer une déprime déjà présente. Véritable cercle vicieux! On s’enlise alors un peu plus vers un état de déprime plus ou moins intense et de durée variable.

La première chose à faire est donc de tenter d’identifier la ou les sources de cet état. S’agit-il d’un événement, d’une série d’événements ou d’un contexte en particulier ? Selon la réponse, il faut adapter vos stratégies pour mieux prendre soin de vous.

2. Compensez le manque de lumière

Troquer son écran d’ordinateur contre un écran solaire et aller dehors, voilà une stratégie toute simple, mais qui peut faire une bonne différence ! Un grand bol d’air frais et une bonne dose de rayons de soleil, c’est faire le plein d’énergie pour la journée ! Un petit 15 à 20 minutes de marche matinale ou sur l’heure du diner peut être une saine habitude facile à prendre. Il n’y a rien comme pratiquer une activité à l’extérieur pour mieux vivre avec l’hiver et compenser le manque de soleil. Il est aussi possible d’installer votre table de travail plus près d’une fenêtre afin de profiter davantage de la lumière naturelle.

3. Pratiquez une activité physique

Moins on bouge, moins on a le goût de bouger ! La sédentarité entraîne un manque de stimulation et une baisse de vitalité et d’énergie. Il suffit de mettre vos pantoufles de côté et d’enfiler vos chaussures de sport, bottes, patins, raquettes, skis… Il y en a pour tous les goûts, à l’extérieur comme à l’intérieur, suffit de se mettre en action !

4. Transformez votre environnement et égayez vos journées

Besoin d’un peu de stimulation pour briser la morosité et l’ennui ? Pourquoi ne pas sortir un peu de la routine, en profiter pour changer un peu le décor, mettre une touche de couleur ? Au niveau des activités, s’organiser pour voir ses amis, rire et avoir du plaisir, se dorloter, écouter de la musique entrainante. Autant d’occasions pour briser l’ennui et la monotonie, tout en vous faisant vivre des émotions plus positives.

5. Adoptez une attitude positive

La vie en rose n’existe pas, mais on peut la rendre moins grise en adoptant une attitude positive, constructive et réaliste. Avez-vous déjà remarqué comment votre humeur peut changer seulement en modifiant le contenu de vos pensées ? Vous pouvez donc améliorer votre humeur en prenant conscience des pensées qui contribuent à votre déprime et les remettre en question. Sont-elles réalistes ? Sont-elles utiles ? Vous pourriez ainsi revoir les situations comme des occasions de défi, ou encore briser en petites étapes un projet qui vous paraîtrait lourd.

6. Adoptez de saines stratégies pour mieux vivre avec le stress

Un niveau trop élevé de stress peut aussi avoir un impact sur l’humeur. Il peut être pertinent de voir à diminuer les sources de stress inutiles (voir le dossier sur le stress).

7. Revoyez votre conception de la déprime

Il est important de concevoir les émotions comme une façon d’apprendre sur vous-même. Par exemple, la déprime pourrait vous indiquer que vous vivez un certain ennui ou un manque de vitalité que vous pouvez compenser par les stratégies proposées plus haut. Elle peut également vous permettre de reconnaitre vos besoins de repos et de ralentissement. Parfois, le fait de répondre à vos besoins sera vital pour égayer votre humeur. Il est aussi possible de développer votre tolérance à un certain niveau de déprime ou d’ennui et de dédramatiser. Il est impossible d’être constamment heureux, épanoui et énergique. Ressentir des émotions plus « négatives » est normal et sain.

Conclusion

Ce qu’il faut se rappeler c’est que de ressentir de la déprime peut arriver à tout le monde et n’est pas synonyme de dépression. Cet état est généralement passager et il est possible d’agir pour en diminuer les manifestations. Le manque de lumière de l’hiver peut contribuer à cet état, mais ce n’est pas toujours le cas. La déprime ne nécessite pas de traitement médical. Toutefois, si les symptômes se maintiennent dans le temps, s’intensifient et se multiplient, il peut être nécessaire de consulter un professionnel de la santé ou faire une demande de consultation en Soutien psychologique aux Services-Conseils de l’UQAM.

 

Autres ressources

D'autres ressources sur la déprime sont disponibles sur notre site internet

Retour en haut de page