http://vie-etudiante.uqam.ca/

http://www.uqam.ca/|logo_uqam_couleur-blanc.svg|UQAM, Université du Québec à Montréal|38



Université du Québec à Montréal|etudiant|http://www.etudier.uqam.ca/

Services à la vie étudiante


Chercher dans ce site


sve@uqam.ca



La concurrence sur le marché du travail est vive. Vous devez alors avoir recours à diverses stratégies et sources d’information pour vous démarquer. Ceux qui réussissent le mieux dans leur recherche d’emploi sont ceux qui sont constamment en action, c’est‐à‐dire qui utilisent divers moyens qui leur permettent d’établir de nouveaux contacts et de trouver de nouvelles pistes.

Ressources pour améliorer et diversifier vos stratégies de recherche d'emploi

 

Augmentez vos chances d’intégrer un emploi correspondant à vos aspirations professionnelles en prenant connaissance des différentes méthodes de recherche d’emploi et de leur efficacité. Comme on ne peut pas exceller dans tout, débutez par les méthodes qui vous conviennent le mieux.  Mais attention, rien ne vous empêche d’aller chaque jour un peu plus loin ! Lancez‐vous des défis !

 

Les annonces dans les journaux et sur les sites Web

Votre curriculum vitæ et votre lettre d'accompagnement doivent être adaptés aux exigences des postes offerts et publiés dans les journaux et les sites Internet. 

Les employeurs affichent aujourd'hui davantage leurs offres d'emploi sur le Web plutôt que dans les journaux. Téléchargez notre pdfliste non-exhaustive des principaux sites de recherche d’emploi.

Consultez aussi par exemple cette liste de sites d'Emploi-Québec.

Une analyse plus approfondie de l'annonce vous permettra de faire la part des choses entre ce qui est essentiel pour l’employeur et ce qui est souhaitable. En parallèle, informez‐vous sur l'entreprise et clarifiez les raisons de votre propre intérêt. Ensuite, identifiez au sein de votre parcours, les éléments pertinents pour le poste, mais aussi ce que vous avez à offrir en plus de ce qui est expressément demandé dans l'annonce. Suite à cet examen, vous serez prêt à rédiger votre lettre de motivation!

Les sites Web d’entreprises

Les grandes entreprises et celles qui bénéficient d’une certaine renommée utilisent fréquemment leur propre site Web pour effectuer leur recrutement de personnel. Ainsi, ils économisent les coûts d’affichage de poste et cela facilite grandement leur processus de recrutement. Cherchez la section Carrières ou Offres d’emploi sur leur site Internet. Dans certains cas, vous pouvez vous inscrire au service d’alerte emploi, ainsi vous êtes avisé par courriel lorsqu’un emploi correspondant à votre catégorie d’emplois recherchée est disponible. N’oubliez pas que les sites Internet d’entreprises regorgent d’informations pertinentes sur leur mission, leurs valeurs, leurs réalisations, etc. Une bonne lecture s’impose!

Faites attention à la terminologie que vous utiliserez dans vos documents car certains sites repèrent les candidatures pertinentes en fonction de certains mots clés et retiennent celles qui concordent avec les exigences du poste. Téléchargez notre pdfliste non-exhaustive de sites d’entreprises de divers secteurs possédant une section Carrières .

Consultez également les documents et répertoires disponibles à la bibliothèque de l'UQAM.

Faites le tour également des répertoires d'entreprises :

Les foires et salons de l’emploi

Qu’elles aient lieu sur le campus ou sur la place publique, qu’elles se nomment Journées carrières, Foires de l’emploi, ou Salons de l’emploi, ces activités sont avantageuses  tant pour les employeurs que pour les étudiants et les diplômés.  

L’employeur qui participe à ce type d’évènement a pour objectif de promouvoir son  entreprise et recherche de nouvelles recrues afin de combler des postes ponctuels ou pour d’éventuelles possibilités d’emploi.

L’étudiant ou le diplômé, qui rencontre les employeurs participants, profite d’une belle occasion de faire bonne impression, de se faire connaître et prendre une longueur d’avance sur ceux qui envoient un curriculum vitae. Vous en doutez? Pourtant, en cours d’études, au début comme à la fin, on peut tirer profit des journées carrières. Dès qu’on pense à son avenir, il y a toujours quelques interrogations qui surgissent concernant les possibilités d’emploi, les entreprises qui recrutent, le moment propice pour envoyer un curriculum vitae, quel type de candidat on recherche et bien d’autres encore. C’est un excellent moyen de s’informer sur son secteur d’activités et mieux s’y préparer. Les journées carrières sont des occasions privilégiées pour développer son réseau de contacts, alimenter son projet professionnel et bonifier sa recherche d’emploi.

Malheureusement, au dire des employeurs, beaucoup d’étudiants et de diplômés ignorent comment se comporter devant les personnes qui représentent l’entreprise. Les étudiants se pointent aux kiosques sans se soucier de leur attitude, ni de leur apparence et ils posent des questions parfois inappropriées. Les étudiants ne semblent pas toujours avoir conscience du pouvoir qu’ont ces représentants ni de l’effet qu’ils produisent sur eux. Pourtant, ces personnes désignées peuvent influencer et même décider de l’embauche du personnel. D’ailleurs, après une brève conversation, elles prennent des notes et font une évaluation sommaire. Ceux qui réussissent à faire bonne impression sont appelés à passer une entrevue.

Voici quelques conseils qui, on l’espère, vous permettront de mieux vous préparer pour aborder les représentants d’entreprises de façon professionnelle afin que l’on garde un souvenir positif de votre passage et qu’on puisse dire : « Voici un nom à retenir »!

Préparez vos rencontres

  • Rédigez un CV accrocheur et préparez un mot d’introduction efficace. Comme on s’intéressera surtout à vos objectifs, vos forces et vos faiblesses, faire un bilan s’impose. Ainsi, vous aurez plus de facilité à parler de vous et à aller droit au but.
  • Consultez la liste des entreprises présentes. La liste est habituellement diffusée par les organisateurs dans le cadre publicitaire.
  • Visitez les sites Web; cherchez à savoir dans quels secteurs ces entreprises évoluent et quelles sont leurs principales activités. Prenez connaissance des postes affichés, complétez la demande d’emploi s’il y a lieu. Ainsi vous aurez déjà franchi une première étape. De plus, si vous faites bonne impression, on cherchera à retrouver votre CV dans la banque de candidatures.
  • Faites un choix. Ne remettez pas votre curriculum vitae à tout le monde. Dressez une liste de vos rencontres par ordre de priorité.
  • Apportez un porte-document dans lequel vous aurez un carnet de notes, des copies de votre C.V. ainsi que la liste des entreprises que vous aurez choisi de rencontrer. Il vous servira aussi à recueillir les cartes d’affaires et autres informations pertinentes.
  • Choisissez une tenue vestimentaire appropriée. Hommes ou femmes, le complet ou le tailleur ne sont pas toujours exigés mais, soyez vêtu de façon professionnelle. Une belle apparence produit toujours son effet.
  • Songez que trop de parfum peut incommoder les gens.
  • Assurez-vous d’avoir un message approprié dans votre boîte vocale. Les contenus farfelus ou musicaux sont de mauvais goût pendant la recherche d’emploi.
  • Prévoyez suffisamment de temps pour rencontrer tous les employeurs que vous avez sélectionnés.
  • Préparez vos questions.

Posez des questions pertinentes

  • Dans quels programmes recrutez-vous?
  • Quels types d’emplois offrez-vous?
  • Dans quelles villes ces emplois sont-ils situés?
  • Quels sont les postes d’entrée?
  • Quelles tâches confiez-vous aux nouveaux employés?
  • Quel cheminement professionnel offrez-vous à un diplômé dans ma spécialité?
  • Quelles études favorisez-vous pour évoluer au sein de votre entreprise?
  • Avez-vous quelques suggestions pour acquérir de l’expérience pertinente?
  • Offrez-vous des programmes de formation?
  • Quels sont les moments privilégiés pour envoyer un CV?
  • Y-a-t-il des documents à joindre autres que le CV?
  • Quelles qualités recherchez-vous d’un nouveau diplômé?
  • Quelles sont vos attentes envers vos employés en général?
  • Quelles sont les tendances du marché actuellement et pour les années futures?
  • Pourriez-vous me décrire la culture de votre entreprise?
  • Qu’est-ce qui caractérise votre entreprise?
  • Avez-vous prévu des entrevues sur campus? Si oui, quand?
  • Qui fera les entrevues?
  • Pouvez-vous me donner plus d’informations sur le poste que vous offrez?
  • Faites-vous passer des tests?
  • Comment se fait l’intégration des nouveaux employés?

Ayez une attitude gagnante

  • Soyez positif.
  • Tenez-vous les épaules droites pour vous donner de l’assurance.
  • Souriez et regardez dans les yeux.
  • Vouvoyez les personnes par respect même si elles sont jeunes et sympathiques.
  • Prenez le temps de saluer la personne et donnez une poignée de main.
  • Allez-y en matinée plutôt qu’à l’heure du lunch, les kiosques sont généralement moins achalandés durant cette période.
  • Prévoyez une quinzaine de minutes par kiosque.
  • Tentez de savoir à qui vous vous adressez : gestionnaire, conseiller en ressources humaines ou autres.
  • Présentez-vous, expliquez qui vous êtes ainsi que les raisons pour lesquelles vous vous intéressez à l’entreprise.
  • Écoutez attentivement les gens qui vous parlent.
  • Surveillez votre langage. Réservez les familiarités avec vos amis.
  • Remettez votre CV si vous êtes invité à le faire.
  • Soyez prêt à répondre à leurs questions et soyez précis, concis.
  • Fermez votre cellulaire.

Après vos rencontres

  • Assistez aux présentations, aux conférences, aux panels qui sont offerts lors de l’évènement.
  • Empressez-vous de noter tous les renseignements que vous aurez obtenus suite à vos rencontres.
  • Servez-vous ensuite de ces renseignements pour effectuer un suivi et entretenir votre réseau de contacts. Par exemple, téléphonez ou envoyez un courriel aux personnes qui ont pris le temps de vous parler. Rappelez-leur à quelle occasion vous vous êtes rencontrés, faites référence à des éléments que vous avez découverts et expliquez votre objectif. Par exemple, vous désirez les rencontrer pour avoir d’autres informations, vous désirez des conseils pour entrer dans l’organisation, vous aimeriez vous faire recommander à quelqu’un, ou encore obtenir des contacts.

Évitez surtout de ...

  • Vous adresser aux gens sans les saluer. Dire bonjour, « je me présente ... et vous êtes...». La politesse est toujours à la mode et très appréciée.
  • Poser des questions embarrassantes comme :
    • Que fait votre entreprise? Il est préférable de démontrer que vous êtes préparé, renseignez-vous avant de vous présenter.
    • Qu’offrez-vous de plus que les autres? Comme ils détestent se comparer, il serait plus judicieux de leur demander ce qui fait leur particularité.
    • Quel salaire offrez-vous? On pourrait croire qu’il n’y a que l’argent qui vous intéresse. Informez-vous plutôt sur les possibilités d’avancement au sein de l’entreprise.
  • Parler à un employeur comme à un ami. Ça ne se fait pas. Le vouvoiement fait partie du protocole d’affaires.
  • Porter une casquette et mâcher de la gomme. C’est contre l’étiquette.
  • Accaparer les personnes. S’il vous plaît, pensez aux autres, vous n’êtes pas seul.

Bibliographie

  • ADDICOTT, Laura, « Les foires d’emploi à l’ère de l’Internet » Options Carrières, Revue annuelle publiée par l’Association canadienne des spécialistes en emploi et des employeurs, 2003-2004, p. 13.
  • BLACHFORD, Gregg, « Préparez-vous à rencontrer votre futur employeur » article paru sur le site internet Workopolis.campus.com, 2004.
  • E. HOVELL, G. LUFKIN, A. E. SKOV, N. GRAHAM, « Les journées-carrières » Options Carrières, Revue annuelle publiée par l’Association canadienne des spécialistes en emploi et des employeurs, 1992-1993, p. 19, 20, 21.
  • LIMOGES, Jacques, Georges Lemoine, Cinthia Lampron. Zoom sur la dimension LIEU de la recherche d’emploi. Septembre éditeur, 2008, 178 pages. « Comment se préparer à des salons de carrières ou de l’emploi » article paru sur le site Internet nrcan.gc.ca, Ressources naturelles Canada, 2004.
  • « Préparez votre salon » article paru sur le site internet ecarrieres.com, Carrefour des employeurs et candidats des carrières spécialisées, 2005.

Les agences de placement

Au Québec, plus d'une centaine d'agences se spécialisent dans différents domaines (informatique, haute technologie, santé, manutention, etc.). Plusieurs autres sont polyvalentes et offrent des services pour tous les types d'emplois, permanents ou temporaires. Vous trouverez à l’aide de ce répertoire en ligne une liste des agences de placement au Québec.

Il est important de choisir une ou des agences répondant à vos besoins. Renseignez‐vous sur le type de candidature, le taux de placement, le nombre d'années d'existence et la réputation de l'établissement. Pour vous aider à faire votre choix, consultez vos anciens collègues ou amis et demandez‐leur de partager leurs expériences avec leurs recruteurs. Sélectionnez 3 à 5 agences au maximum que vous approcherez et que vous relancerez régulièrement. Lorsque vous aurez arrêté votre choix, le contact sera aussi important que si vous vous adressiez à un employeur. Il est primordial que les informations à votre sujet soient claires et précises: qualifications, intérêts, valeurs, personnalité et objectif professionnel.

Ne comptez pas uniquement sur les agences, poursuivez votre recherche au travers des autres moyens existants, et surtout, gardez le contrôle de votre dossier. L’agence travaille pour l’entreprise et non pas pour vous. L'employeur assume les frais, de sorte que le service est gratuit pour le chercheur d'emploi. Pour plus d’informations sur les agences de placement, consultez le site Web l’Œil du recruteur.

 

Le réseautage

«Le réseautage est la clé pour éviter l’isolement, pour faciliter les relations d’affaires, pour obtenir des références, pour créer des partenariats, bref, pour se simplifier la vie!»
- Louise Cardinal et Johanne Tremblay, Comment bâtir un réseau de contacts solides. Collection: Entreprendre (Montréal, Québec), Les Éditions Transcontinental, 2005, 140 p.

Développer son réseau de contacts est un moyen trop souvent négligé. Pour établir votre réseau de contacts, dirigez‐vous vers les gens que vous connaissez. Vos parents, amis, collègues de classe ou de travail, professeurs, spécialistes et anciens employeurs sont autant de ressources à partir desquelles vous pouvez établir une liste de contacts.

Demandez‐leur de vous aider par des suggestions, des noms de personnes ou d’entreprises dans votre domaine d’études. Trouvez‐vous un mentor. Ne vous limitez pas uniquement aux personnes qui sont dans votre domaine. Considérez que chaque personne à qui vous parlez possède son propre réseau et est susceptible de connaître quelqu’un d’autre qui pourrait vous aider à faire progresser votre recherche. Parlez‐en à votre dentiste, à votre épicier, à tout votre entourage. Plusieurs entreprises offrent d’ailleurs à leurs employés des primes pour la référence de candidats. Cette formule est parfois moins onéreuse pour elles que l’affichage dans les journaux et plus valorisante pour leur personnel.

Lorsque vous abordez les gens, prenez le temps d’établir une bonne communication. Voyez la situation de façon positive: vous ne quêtez pas du travail, vous voulez vous renseigner. Commencez par vous intéresser à eux en leur posant des questions. Puis quand vous entrez dans le vif du sujet, prenez soin d’expliquer clairement quelles sont vos qualifications et quel genre de travail vous aimeriez faire. Plus vous serez précis, plus vous obtiendrez des résultats. Demandez des conseils ou encore s’ils connaissent quelqu’un à qui vous pourriez vous adresser afin d’obtenir des informations. Les gens sont toujours flattés lorsque l’on s’intéresse à eux. Peu importe la façon dont vous aurez établi vos contacts, faites un suivi.

Par exemple, téléphonez pour connaître les nouveaux développements ou offrez vos services pour un emploi temporaire ou un emploi d’été, envoyez une carte de Noël, de nouvel an ou encore une carte d’affaires, présentez un travail pertinent.

Sortez, faites de nouvelles rencontres. Toujours dans le but de vous faire connaître et découvrir de nouvelles pistes, vous pourriez adhérer à des associations professionnelles, participer à des activités sportives, assister à des congrès, des séminaires, participez à divers comités, vous inscrire à des cours d’appoint, etc. C’est une occasion de rencontrer des gens de votre secteur. Démontrez votre intérêt et votre enthousiasme et attirez l'attention sur votre candidature!

Les réseaux sociaux

Le but premier de votre présence virtuelle est de projeter une image professionnelle positive.

De nos jours, l’utilisation des réseaux sociaux, est une méthode très efficace pour construire et élargir son réseau de contacts. Les réseaux sociaux sont désormais le prolongement des réseaux professionnels traditionnels. Une majorité d’employeurs utilisent ceux‐ci pour s’informer sur les candidats et effectuer leur recrutement.

Facebook

Faites‐bien attention à ce que vous diffusez sur votre page Facebook. Apprenez aussi à bien gérer vos paramètres de sécurité afin que les futurs employeurs n’aient pas accès à vos informations confidentielles. Votre réputation sur le Web n’est pas à négliger.

Une enquête a démontré que 26% des employeurs canadiens interrogés avaient déjà écarté des candidats à cause de contenus trouvés sur les médias sociaux (source: Comment tirer le maximum des réseaux sociaux en recherche d’emploi, donc?, p. 54. L’Unique répertoire des entreprises qui recrutent, édition 2011‐2012, Septembre éditeur).

Twitter

Twitter est une plateforme de micro‐blogage qui gagne de plus en plus d’adeptes. Facile à utiliser, il permet à ses utilisateurs grâce à de brefs messages de partager des informations, des opinions et des hyperliens sur leur secteur d’activités. Abonnez‐vous au fil Twitter des employeurs qui vous intéressent. Vous pourrez avoir accès à des offres d’emploi qui ne sont pas affichées ailleurs.

Linkedin

Le réseau LinkedIn demeure le plus professionnel des réseaux. Plus de 150 millions de personnes provenant de 200 pays dans le monde y sont inscrits. Au Québec, LinkedIn Québec est le plus grand groupe francophone sur LinkedIn et la principale communauté d’affaires au Québec. Sa mission est de faciliter l’apprentissage, le partage d’information et le réseautage professionnel. Il réunit plus de 1 million de québécois. Selon Académie LinkedIn Québec, plus de 80% des recruteurs utilisent LinkedIn. Rien d’étonnant car cette plateforme vous donne accès au parcours de millions de candidats. On se crée un profil professionnel très semblable au contenu de notre curriculum vitae et celui‐ci est accessible à nos amis, aux amis de nos amis et à leurs amis. Ceux‐ci peuvent voir notre profil professionnel. Le nombre de connexions augmentent à un rythme exponentiel.

Vous pouvez effectuer une recherche d’emploi, recevoir sur votre page personnelle les offres d’emplois susceptibles de vous intéresser, participer à des groupes de discussion auxquels vous aurez préalablement adhéré selon vos intérêts, faire des recherches sur les entreprises qui vous intéressent, etc. Cependant, il faut faire attention à bien gérer sa page personnelle et y mettre seulement les informations pertinentes. Nos anciens employeurs peuvent même y ajouter des références en ligne à notre demande, ce qui augmente notre crédibilité vis‐à‐vis de futurs employeurs. Consultez le site l’Académie Linked Québec pour plus de détails et de renseignements.

Blogue

La création d’un blogue, que l’on peut comparer à un journal de bord sur le Web, est un autre moyen intéressant pour se faire connaître auprès des employeurs potentiels. Celui‐ci peut prendre diverses formes. Le créateur du blogue doit être prudent dans la rédaction de son contenu s’il veut que celui‐ci lui soit favorable dans sa démarche de recherche d’emploi. Lisez la chronique Blogue 101 sur le site Jobboom pour en apprendre davantage sur le blogue comme stratégie gagnante.

Ressources

Guide pratique pour les candidats : comment utiliser les réseaux sociaux pour sa recherche d'emploi

 

La rencontre d’information

La rencontre d'information vise plusieurs objectifs: connaître les personnes qui ont le pouvoir d'embaucher, se faire connaître, recueillir de l'information, développer ou élargir son réseau de contacts et prendre de l'assurance pour les entrevues d'emploi. Elle peut également être très utile pour les gens qui veulent cibler davantage le poste qui leur conviendrait. Toutefois, comme vous avez pris rendez‐vous pour obtenir des renseignements et profiter de l'expertise d'une personne du métier, ne changez pas votre discours durant l'entrevue en parlant de possibilités d'emploi. Cette démarche réalisée avec professionnalisme est généralement bien perçue et donne de bons résultats.

D'abord, commencez par établir une liste d'entreprises qui vous intéressent. Pour ce faire, utilisez la section Trouvez une entreprise du site IMT en ligne d’Emploi-Québec.

Ensuite, recueillez de l’information sur chacune d’elle avant de prendre contact avec l’employeur. Par la suite, demandez une rencontre avec l'employeur, le professionnel ou le responsable du département qui vous intéresse afin d'obtenir des informations sur son secteur d'activités, son entreprise, les possibilités de carrière, etc. En sollicitant une rencontre d'information, vous serez mieux reçu que si vous vous présentez comme étant à la recherche d'un emploi.

Si vous êtes à l'aise en communication orale, téléphonez à la personne pour solliciter l'entrevue d'information. Le téléphone est en effet la manière idéale pour établir ce type de contact. Lorsque vous êtes en communication avec la bonne personne, identifiez‐vous et dites‐lui que vous aimeriez la rencontrer afin d’avoir son opinion sur son secteur d'activités, son entreprise, ou que vous voulez des conseils qui pourraient vous aider dans votre recherche. Si vous avez été référé par quelqu’un que cette personne connaît, qu’il s’agisse d’un ami, un collègue ou autre, n’hésitez pas à le mentionner dans votre introduction. Proposez immédiatement un choix de rendez‐vous et spécifiez que la rencontre ne prendra qu’une trentaine de minutes. Ne faites pas l'entrevue au téléphone à moins d'y être vraiment obligé, car la rencontre en tête à tête est nettement préférable. Le meilleur moment pour rejoindre les gestionnaires est le matin avant 9h ou en fin de journée.

Commencez par solliciter des entrevues d'information dans les entreprises qui vous intéressent un peu moins afin de prendre de l’assurance. Vos questions doivent être prêtes avant même de commencer vos appels. Formulez des questions qui vous permettront d’en savoir plus sur votre domaine. Pendant l’entrevue, ayez l'air professionnel et prenez des notes sur ce qui vous semble important. Si ce n’est pas possible, écrivez tout ce que vous avez retenu immédiatement après la rencontre. Ces informations vous aideront lors d'éventuelles entrevues et vous permettront d'évaluer si l'entreprise vous intéresse ou non.

Ne terminez jamais une entrevue d'information sans demander le nom de deux personnes qui pourraient vous donner d'autres renseignements afin de poursuivre votre recherche. De cette manière, votre réseau s’étend. Quelques jours après l’entrevue, envoyez une lettre de remerciements. Mentionnez à la personne qui vous a reçu que vous avez apprécié l'échange et que ses conseils ont été utiles. Faites‐lui part de votre intérêt à travailler pour elle et profitez de cette occasion pour lui envoyer votre curriculum vitæ. Selon le cas, informez‐la de vos futures démarches.

Si vous êtes plutôt timide, amorcez la communication par une lettre que vous transmettrez par courrier électronique. Mentionnez d'abord votre source de référence par exemple, une personne de l'entreprise, un article dans une revue ou tout autre source. Ensuite, décrivez votre formation, expliquez à la personne pourquoi vous désirez la rencontrer; par exemple, son expertise, la réputation de l’entreprise. Ensuite, exposez‐lui brièvement ce que vous cherchez à savoir. Annoncez‐lui que vous communiquerez avec elle dans les jours suivants pour fixer un rendez‐vous et terminez par une formule de politesse

Voici des exemples de questions à poser lors d’une rencontre d’information

1. Quel est votre cheminement de carrière?

  • Les premiers postes obtenus.
  • Les diplômes, les formations.
  • Le nombre d’années d’expérience dans le domaine.

2. Quelles sont vos principales tâches?

  • Les plus motivantes.
  • Les plus difficiles ou moins intéressantes.
  • Le niveau de stress.

3. Quels sont les postes connexes?

  • Les postes juniors.
  • Les postes équivalents.
  • Les postes supérieurs.

4. Quelle comparaison faites‐vous avec les champs d’activités connexes?

  • Quels sont les nouveaux développements?
  • Les domaines en expansion.
  • Les postes en demande.
  • Les candidats convoités.

5. Quels conseils donneriez‐vous à un débutant?

  • Les postes d’entrée.
  • Les façons d’y accéder.
  • Le type d’entreprise.
  • Les formations à privilégier.
  • Les qualités nécessaires pour réussir.
  • Les compétences recherchées.
  • Les intérêts, les valeurs à posséder.

6. Quelles sont les activités auxquelles je pourrais assister?

  • Conférences.
  • Colloque, congrès.
  • Activités organisées par des associations, des regroupements ou autres.

7. Auriez‐vous le nom de quelques personnes à me recommander pour m’aider à poursuivre ma recherche d’information?

  • Des confrères, des amis, des connaissances dans d’autres entreprises.

8. Voici mes objectifs, qu’en pensez‐vous?

  • À court terme, à long terme.

9. Voici mes forces, suis‐je un bon candidat?

  • À développer.
  • À faire valoir.

10. Voici mes difficultés, qu’en pensez‐vous?

11. Quel serait votre meilleur conseil à quelqu’un qui débute dans la profession?

Les articles de journaux et les anciennes publications

La lecture d’articles publiés dans les journaux comme Les Affaires, le magazine Jobboom ou La Presse peut aussi vous mettre sur une bonne piste ou vous fournir le nom de personnes influentes au niveau du recrutement.

La consultation d’anciens journaux ou d’anciennes publications peut constituer une excellente façon de découvrir les opportunités d’emploi. Un simple appel vous indiquera si le poste est toujours disponible.

Vous pouvez consultez les archives des bulletins infos-emploi transmis chaque semaine aux étudiants de différents domaines d'études de l'UQAM. Profitez de cet exercice pour noter le nom de compagnies particulièrement actives en recrutement ou intéressantes pour vous.

Le bénévolat

En plus de vous permettre de développer davantage vos compétences et d’acquérir de l’expérience, le travail bénévole vous permet de rencontrer des gens qui pourraient vous aider dans votre recherche d’emploi. Tentez de trouver un milieu ou une fonction relié à votre champ d’études. Le bénévolat vous donnera aussi l’occasion de valider votre choix professionnel.

 

Le stage d’observation

Et pourquoi ne pas demander de passer une journée avec une personne qui fait le même genre de travail que vous aimeriez exercer. Il n’y a rien de mieux que d’être sur le terrain pour se faire une idée. Vous observerez et apprendrez sans déranger. Dans l’éventualité de présenter votre candidature, vos chances seront meilleures.

La candidature spontanée

Si vous préférez, pourquoi ne pas vous présenter directement chez un employeur potentiel. L’époque où on demandait du travail est révolue. Vous êtes un entrepreneur qui offre ses services aux clients potentiels. Une fois sur place, tentez de rencontrer la personne responsable de l'embauche. Demandez-lui quelques minutes pour lui expliquer ce que vous avez à offrir. Faites bonne impression et démarquez‐vous! Il est conseillé de vous présenter tôt le matin et en début de semaine. Par contre, il est préférable d’éviter les lundis matins. Cette méthode semble particulièrement efficace lorsqu’on s’adresse à de petites organisations. Cette approche peut s’avérer très efficace puisque vous démontrez votre confiance en vous, vos habiletés en communication et votre sens de la persuasion.

Sinon, envoyez votre candidature par courrier électronique au responsable du recrutement, aux ressources humaines ou au directeur du service qui vous intéresse afin de solliciter un emploi selon votre objectif professionnel. Les grandes entreprises privées et parapubliques ont souvent des banques de candidature sur leur site Internet, alors déposez‐y la vôtre! Les candidatures y sont souvent conservées pour une période allant de 6 à 12 mois.

Établir un plan d’action

Maintenant que votre objectif est bien défini, que votre curriculum vitae et votre lettre de motivation sont prêts et que vous connaissez les diverses méthodes de recherche d’emploi, il est temps de passer à l’action pour atteindre votre but.

  • Choisissez les stratégies qui vous conviennent parmi celles énumérées dans cette section. Évidemment, selon le type de poste que vous recherchez et le type d’entreprise que vous visez, vous n’utiliserez pas les mêmes méthodes.
  • Établissez votre horaire, soit le temps que vous êtes prêt à consacrer à votre recherche d’emploi. On dit que chercher un emploi est un travail à temps complet. Plus vous mettrez de temps et d’énergie, en tenant compte des méthodes les plus efficaces, plus vite vous obtiendrez des résultats.
  • Tenez un journal de bord dans lequel vous noterez tout (voir modèle ci-dessous). Faire le suivi de vos démarches vous permettra de bien structurer toutes les étapes de votre recherche d’emploi et de ne rien oublier. L’information transcrite sera précieuse aussi lorsque viendra le temps de faire un bilan.
  • Commencez à vous préparer pour l’entrevue de sélection. À cet effet, consultez notre pdfGuide Entrevue de sélection pour améliorer votre performance et augmenter vos chances de réussite.
  • Venez rencontrer un conseiller ou une conseillère en information scolaire et insertion professionnelle qui pourra vous accompagner tout au long de votre démarche.

Modèle – Le suivi de vos démarches

Employeur

Personne contactée

Moyen de communication

À faire

Suivi

(Nom, adresse, site Web)

(Nom et titre)

(En personne, courriel, téléphone)

Date:

Ex: envoyer CV par courriel

Entrevue le:

Ex: rappeler dans une semaine

Résultat:

         
         

Sources

Livres

  • BARJOU, Bruno, Communiquez avec aisance. Paris: ESF, 1992, 187 p.
  • BOLLES, Richard, Chercheurs d’emploi, n’oubliez pas votre parachute, Guy St‐Jean Éditeur Inc., Annexes révisées, édition adaptée pour le Québec, 1996, 224 p.
  • CARDINAL, Louise, et Johanne Tremblay. Comment bâtir un réseau de contacts solides. Collection: Entreprendre (Montréal, Québec), Les Éditions Transcontinental, 2005, 140 p.
  • DIONNE, Sylvie, Le travail en mal d’emploi, Éditions Septembre, 1997, 185 p.
  • LABRECQUE, Camille, Mon premier emploi, Éditions Logiques, 1995, 143 p.
  • LIMOGES, Jacques, Lemoine Georges, Lampron Cynthia, Zoom sur la dimension LIEU de la recherche d’emploi. Septembre éditeur, 2008, 178 p.
  • NOLET, Lisa, et PINEAULT, Marie‐Michelle (rédactrices). L’Unique répertoire des entreprises qui recrutent, La recherche d’emploi à l’ère des médias sociaux. Septembre éditeur, édition 2011‐2012, 80 p.
  • POROT, Daniel, La P.I.E. (plaisir, investigation, entrevue), votre prochain emploi, une méthode simple pour la découvrir, Éditions de l’organisation, 1992, 244 p.
  • RAYE‐JOHNSON, Venda, Tissez‐vous un réseau de relations efficaces, Les presses du management, 1990, 95 p.
  • RUTLEDGE, Patrice‐Anne, Tirer profit du réseautage social en ligne. Les éditions Transcontinental. 2009, 237 p.
  • SIMARD, Lise, Guide de formation: Intervenir auprès des chercheurs d’emploi. 2006, 343 p.
  • STRUDNER, Pierre, Objectif emploi, Jamenair Ltd., 1997, 399 p.

Périodique

  • Association canadienne des spécialistes en emploi et des employeurs, Options Carrières, Revue annuelle, 1997, 1998,1999.

Sources Web

Retour en haut de page